lundi 16 février 2009

Pas facile de venir au monde...

Alors, pour ceux qui voulaient en savoir un peu plus, voilà le déroulement des opérations :
  • RDV jeudi matin à 8h pour le déclenchement car le liquide amniotique commence à diminuer, donc on attend pas vendredi,
  • 9h, pose d'une dose de gel pour provoquer des contractions et maturer le col qui est toujours à 1 cm,
  • 11h, fin du monitoring, les contractions commencent à se faire bien sentir , mais on est toujours à 1,
  • jusqu'à 15h, grandes balades dans l'hopital qu'on connait par coeur maintenant car les contractions font quand meme bien mal,
  • 15h, re-monitoring pendant 1h, on repose pas de gel car le travail à bien commencer et ça va se faire tout seul (c'est ce qu'ils disent !), on en est à un petit 2 cm, retour en chambre ou plutot dans les couloir de l'hopital...
  • 21h, là ça fait quand même vraiment mal, mais le col ne bouge pas, donc balade avec pose tous les 10 m pour démonter les mains-courantes dans les couloirs et tapage de tête sur les murs...
  • 0h30, monito et examen, on arrive à un petit 3 mais 3 quand même, donc on peut pertir en salle de travail, à 50m de là, mais on mettra bien 15 min pour y arriver...
  • 1h, pose de la péridurale et des points d'acupuncture pour accélerer la dilatation. Mon Dieu quel bonheur cette piqure !
  • 2h : monito branché, le coeur de Tit Boubou fatigue un peu pendant les contractions, on le surveille de près mais il est déjà bien descendu, donc on peut plus faire de césarienne dans tous les cas, on en est à 5 cm
  • 3h : ça commence à pousser, la dilatation est faite (très rapide depuis les 3 cm, est-ce l'acupuncture?)
  • 3h30 : il faut y aller car Tit Boubou a de plus en plus de mal, donc on l'aide avec une ventouse,
  • 3h50 : Notre Célian chéri est là, et revient dans nos bras après un examen par le pédiatre pour vérifier que tout va bien.

Voilà, après toutes ces émotions et quelques frayeurs, tout va bien, on peut rester tous les trois et pleurer tout ce qu'on peut, à la limite, celui qui pleure le moins, c'est Célian, qui nous regarde de ses grands yeux...

1 commentaire:

Nadouille a dit…

Et bien... c'était long !! Tu as du souffrir ma poule...
Mais on oublie tout une fois que la crevette est dans nos bras ;-)
Magique !!